Qu’Est-ce Que le filtre SmartScreen‌ d’Internet Explorer ?

Niveau: Débutant.

Le filtre SmartScreen‌ d’Internet Explorer permet de détecter les sites Web d’hameçonnage et peut protéger de l’installation de logiciels ou programmes malveillants par l’analyse des fichiers que vous téléchargez.

Pour analyser la dangerosité d’un fichier que vous voulez télécharger, Microsoft commence par télécharger aux Etats-Unis le fichier.

Nous échangeons régulièrement avec des interlocuteurs à qui nous transmettons l’adresse d’accès à un fichier via une URL. De plus, cette URL ne peut pas être connue d’autres personnes car elle n’est ni publique, ni référencée.

SmartScreen de Microsoft récupère le fichier pour analyse. Notez que même si l’accès au fichier est protégé par un mot de passe, cela ne change rien à l’efficacité du mécanime.

Depuis Windows 8, la technologie SmartScreen est intégrée à Windows et non plus à Internet Explorer. Autrement dit, elle est opérationnelle avec d’autres navigateurs web que Internet Explorer comme Firefox ou Opera, si vous l’avez activé.

Comment Booter sur un VHD ?

Cet article explique comment faire pour démarrer son ordinateur sur un fichier virtuel VHD (virtual hard disk) sur lequel Windows Server 2008 R2 est installé.

Pré-requis à l’installation d’un boot sur disque dur virtuel

  • Windows 7 (seven) doit être installé sur votre ordinateur
  • Avoir Windows Server 2008 R2 Entreprise ou Standard monté sur le lecteur E: (par exemple). Attention: à cause d’une limitation de licence, cette procédure ne fonctionne pas avec Windows Server 2008 R2 Foundation.

Procédure d’installation pour démarrer Windows Server 2008 R2 à partir d’un VHD

Lancer le gestionnaire de disques : Gestion de l’ordinateur puis Gestion des disquesCréer un disque dur virtuel VHD: Clic droit sur Gestion des disques puis choisir Créer un disque dur virtuel.

Choisir l’emplacement physique du fichier VHD, la taille (40 Go) et Taille fixe (impératif).

Patienter une dizaine de minutes.

Une fois que le disque dur virtuel est créé, il faut l’initialiser : Dans la petite case à gauche de la représentation du disque, faire un clic droit puis choisir Initialiser le disque.

Garder l’option par défaut (secteur de démarrage principal activé) et cliquer sur OK.

Formater le nouveau disque en NTFS: Sur la représentation du disque, faire un clic droit et choisir Nouveau volume simple.

Dans l’assistant qui s’ouvre, cliquer sur Suivant sur la page d’accueil.

Dans la page Spécifier la taille du volume, garder les options par défaut et cliquer sur Suivant.

Dans la page Attribuer une lettre de lecteur ou chemin d’accès, attribuer la lettre de lecteur V: (par exemple), laisser les autres options par défaut et cliquer sur Suivant.

Dans la page Formater une partition, garder les options par défaut et cliquer sur Suivant.

Cliquer sur Terminer.

Vous pouvez fermer la Gestion de l’ordinateur.

Télécharger Install-WindowsImage, sur C:UsersadministrateurDownloads (par exemple). Le script PowerShell Install-WindowsImage utilise la DLL (Dynamic Link Library) wimgapi.dll dans Windows 7 ou Windows Server 2008 R2 pour appliquer une image Windows dans un fichier. Wim à un emplacement spécifié.

Il peut être utilisé pour appliquer une image Windows 7 ou Windows Server 2008 R2 sur un disque dur virtuel VHD utilisé pour un démarrage natif ou avec une machine virtuelle Hyper-V.

Débloquer le fichier téléchargé : une fois que le fichier PowerShell est téléchargé, faire un clic droit dessus et choisir Propriétés.

Dans l’onglet Général, cliquer sur le bouton Débloquer et ensuite sur le bouton OK.

Ouvrir une Invite de commandes avec le jeton non filtré : Démarrer > Tous les programmes > Accessoires.

Sur Invite de commandes, faire un clic droit et choisir Exécuter en tant qu’administrateur.

Lancer PowerShell : Dans l’invite de commandes précédemment ouverte, taper PowerShell.

Autoriser l’exécution d’un script non signé: Dans PowerShell, taper set-ExecutionPolicy RemoteSigned

Aller à l’emplacement du téléchargement du script: Dans PowerShell, taper cd C:UsersadministrateurDownloads, par exemple.

Comme un média de Windows Server 2008 R2 peut avoir plusieurs installations disponible, il faut récupérer l’index des installations: Dans PowerShell, taper .Install-WindowsImage.ps1 -WIM E:sourcesinstall.wim, où E: est l’emplacement des fichiers d’installation de Windows Server 2008 R2. Noter le numéro d’index qui correspond au type d’installation que vous voulez faire.

Ce numéro d’index apparaît entre crochets: [3], par exemple. Le numéro d’index devra être tapé sans les crochets [].Exécuter le script Install-WindowsImage: Dans PowerShell, taper .Install-WindowsImage.ps1 -WIM E:sourcesinstall.wim -Apply -Index 3 -Destination V:, où E: est l’emplacement des fichiers d’installation de Windows Server 2008 R2; 3 est l’index de l’installation choisie (Installation complète de Windows Server 2008 R2 Entreprise, par exemple); V: est l’emplacement du disque dur virtuel. Patienter une quinzaine de minutes.

Mettre à jour les informations de démarrage : Dans PowerShell, taper: V:WindowsSystem32bcdboot V:Windows, où V: est l’emplacement du disque dur virtuel.

Fermer complètement la fenêtre PowerShell.

Démarrer sur un VHD avec Windows Server 2008 R2

Redémarrer: une nouvelle possibilité de démarrage apparaît avec l’intitulé Windows Server 2008 R2 Entreprise.

Un nouveau redémarrage sera probablement nécessaire après la mise à jour des périphériques.

 

Convertir un document Word 2010 en une présentation PowerPoint 2010

Niveau: Débutant.

Il est parfois nécessaire de transformer un document Word 2010 en une présentation PowerPoint 2010.

La solution qui consiste à retravailler manuellement le document est fastidieuse et source d’erreurs ou d’oublis. De même, lorsqu’il s’agit de faire des copier / coller par diapositive ou d’enregistrer chaque page sous forme d’images.

La solution qui consiste à copier / coller intégralement le contenu du document Word ne donne pas non plus un résultat satisfaisant.

Il existe une autre voie qui permet d’économiser plusieurs copier / coller. En effet, une fonction cachée de Word permet d’obtenir un résultat propre et fidèle.

Pour cela ouvrir Word 2010 avec le document à convertir.

Dans Word 2010, cliquer sur Fichier puis Options.

Dans les options Word, cliquer sur Barre d’outils Accès rapide. Cette barre permet d’accéder rapidement à une fonction utilisée fréquemment dans Word.

Sous Choisir les commandes dans les catégories suivantes, vérifier que l’option sélectionnée est Toutes les commandes. Si ce n’est pas le cas, modifier pour que l’option soit Toutes les commandes.

Barre d'outils Accès rapide

Chercher la commande Envoyer vers Microsoft PowerPoint.

Envoyer vers Microsoft PowerPoint

Double-cliquer dessus pour la sélectionner et l’ajouter à la Barre d’outils Accès rapide.

Cliquer sur le bouton OK pour enregistrer les modifications et fermer la fenêtre des options Word. La barre d’outils Accès rapide a été modifiée. Elle fait apparaître la fonction Envoyer vers Microsoft PowerPoint.

Barre d'outils Accès rapide avec Envoyer_vers_Microsoft_PowerPoint

Cliquer sur l’icône pour lancer la conversion.

Remarque;

  • Les textes en style « normal » ne sont pas convertis.
  • Seuls les textes dotés d’un style de type « Titre » sont convertis.
  • La hiérarchie des styles (Titre1; Titre 2, etc.) est respectée dans le document PowerPoint : Titre de la diapositive, Deuxième niveau, etc.

 

L’exportation a échoué à cause d’une erreur inattendue

Niveau: Débutant.

Depuis quelques jours, je ne pouvais plus enregistrer mes documents Office 2010 au format de fichiers Acrobat PDF. Dans Word 2010, j’obtenais systématiquement le message « L’exportation a échoué à cause d’une erreur inattendue » sans que le fichier PDF soit produit.

Sous Excel 2010, le message était encore plus sibyllin « Document non enregistré ».

Entre-temps, l’excellent PDFCreator a permis de pallier à ce problème.

Finalement, la réponse a été trouvée en lisant le message Office 2010 error when trying to save as pdf or xps: ‘The export failed due to an unexpected error’ What causes this error? Solutions? : l’installation d’un correctif Microsoft lié à la vulnérabilité duqu empêchait l’enregistrement au format PDF.

Un autre correctif a résolu le problème en désactivant le premier correctif.

Vulnérabilité dans Microsoft SharePoint Server

Une vulnérabilité a été corrigée dans Microsoft SharePoint Server

Elle permet à un attaquant de provoquer une élévation de privilèges.

Il s’agit d’une vulnérabilité d’élévation de privilèges, celle-ci est causée lorsque SharePoint Server est abusée par une application spécialement conçue dans ce but et qui utilise le modèle d’extensibilité de SharePoint pour exécuter du code JavaScript arbitraire avec les droits de l’utilisateur authentifié courant.

Le danger réside dans le fait qu’un attaquant pourrait créer une application spécialement conçue pour exploiter cette vulnérabilité, puis convaincre les utilisateurs de l’installer afin d’exploiter la faille si elle n’est pas corrigée.

L’application peut contourner la gestion des autorisations et exécuter du code arbitraire dans le contexte de sécurité de l’utilisateur connecté.

Un attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait utiliser une application spécialement conçue pour exécuter du script arbitraire dans le contexte de sécurité de l’utilisateur connecté. Par exemple, le script pourrait agir sur le site SharePoint affecté avec les mêmes autorisations que l’utilisateur connecté.

Cette vulnérabilité concerne:

  • Microsoft SharePoint Server 2013 avec ou sans SP1
  • SharePoint Foundation 2013 avec ou sans SP1

Le bulletin de sécurité de Microsoft: Microsoft Security Bulletin MS14-050.

Que Faire Si Mon Ordinateur Est Lent ?

Toutes les manipulations ci-dessous présentent des risques. Il est donc impératif de prendre les précautions d’usage, notamment les sauvegardes de données et systèmes.

Avant de voir sur quoi vous pouvez agir pour rétablir une vitesse correcte, il faut déterminer si votre ordinateur a toujours été lent, ou si cela est un phénomène récent.

Dans cet article, nous passerons en revue les principales causes qui peuvent ralentir un PC sous Windows, alors qu’il fonctionnait correctement auparavant.

Avant tout, faites bien attention de distinguer si la lenteur provient réellement de votre ordinateur ou de votre connexion à Internet.

Un moyen simple de le vérifier est le démarrage de votre ordinateur. Si votre ordinateur prend un temps très long à démarrer alors la lenteur ne vient pas d’Internet.

Si vous et vos enfants n’avez procédé à aucune installation récente, et que votre ordinateur ralenti fortement, suspectez en priorité et dans cet ordre:

Présence de poussières physiques

La poussière, les particules, les cheveux finissent par rentrer dans un ordinateur. Hors, la poussière obstrue les bouches d’aération ce qui provoque un échauffement et un ralentissement automatique du processeur.

Un nettoyage fait délicatement avec un aspirateur donne souvent des résultats spectaculaires.

Les portables sont particulièrement sensibles à la poussière.Vous pouvez vérifier en passant la main devant une grille d’aération d’un ordinateur si l’air chaud s’évacue. Toutefois, cela est insuffisant pour vérifier que la ventilation fonctionne bien.L’idéal est de démonter l’ordinateur et de passer délicatement l’aspirateur pour enlever la poussière. S’il n’est pas possible de démonter l’ordinateur, vous pouvez vous contenter d’aspirer délicatement à travers la grille d’aération.

Présence de malware

Si l’aspirateur n’a pas sensiblement amélioré la vitesse de démarrage, suspectez qu’un malware est installé et qu’il ralentit votre ordinateur à cause de son activité parasite.

Un programme antimalware doit être exécuté sur votre ordinateur. Suivez la procédure de désinfection expliquée sur ce site: Comment désinfecter un pc des virus et des malwares.

Espace disque insuffisant

Le disque dur est le lieu de stockage pour tous les fichiers et les logiciels de votre ordinateur. Tout, y compris Windows lui-même, est stocké sur le disque dur.

L’utilisation de votre ordinateur conduit naturellement à accumuler des fichiers de plus en plus nombreux sur les disques. Idéalement, un disque physique devrait toujours avoir au moins 20% d’espace libre.

Pour savoir comment va votre disque dur, cherchez et double-cliquez sur l’icône Poste de travail de Windows.Généralement, le disque dur concerné s’appelle « Disque local C: ». Faites un clic droit sur cette icône et cliquez sur Propriétés.

Sur Windows Seven, il suffit de cliquer sur Ordinateur.

Si votre disque dur a moins de 10% d’espace libre, il devient urgent d’agir.

La première chose à faire est de suivre les conseils de CCleaner pour éliminer les fichiers inutiles. Dans CCleaner, utilisez l’option Nettoyeur.

N’utilisez pas l’option Registre de CCleaner qui propose de faire un nettoyage de la base de registre. En effet, le nettoyage de la base de registre est très fortement déconseillé car cela touche des données vitales de Windows. De plus, si cette opération est mal contrôlée, vous risquez d’être obligé de réinstaller Windows et tous vos programmes. Il est donc infiniment plus prudent de ne jamais le faire. D’autant plus que le bénéficie espéré est symbolique. C’est vrai pour CCleaner et tous les autres logiciels qui proposent cette fonctionnalité. Les autres fonctionnalités de CCleaner ne sont pas concernées par ce problème.

Vous pouvez aussi télécharger l’excellent logiciel gratuit Treesize qui vous permet de savoir par quels fichiers votre espace disque est utilisé.

Disque endommagé

Le disque dur est organisé sous forme de secteurs, invisibles pour l’utilisateur. Le rôle des secteurs est de guider efficacement la tête de lecture au moment de la recherche d’un fichier.

Pour prendre une comparaison, les secteurs agissent comme les places numérotées d’un parking d’un grand centre commercial. La numérotation des allées et des places permet de retrouver plus facilement sa voiture. Autrement, vous devriez parcourir tout le parking jusqu’au moment où vous reconnaîtriez votre voiture.

Avec une activité disque intense liée aux modifications des fichiers, des incohérences s’introduisent dans cette organisation en secteurs. Elles sont généralement mineures mais si elles ne sont pas réparées, elles peuvent conduire à un fort ralentissement (« le parcours du parking pour trouver votre voiture »), voire à la perte de vos données (« la voiture a été volée »).

Pour remédier à ces inconvénients, vous devez taper dans une invite de commande exécutée comme administrateur (clic droit sur l’invite de commande puis Exécuter comme administrateur):

 CHKDSK /X /F /R /B

L’option /X interdit l’accès au disque dur pendant l’opération et elle interrompt les opérations en cours sur le disque. S’il n’est pas possible d’interrompre les opérations en cours, CHKDSK se propose de s’exécuter au prochain redémarrage: acceptez cette proposition honnête. Les autres options procèdent à l’analyse et à la correction du disque dur.

Sur un disque de 500 Go, l’exécution de CHKDSK /X /F /R /B peut prendre 2 à 3 heures.

Vous avez intérêt à lancer cette commande à un moment où vous n’aurez absolument pas besoin de votre ordinateur.

Afin d’éviter de futurs ennuis (pertes de fichiers, etc), faites-la manipulation avec le CHKDSK régulièrement : 2 à 3 fois / an.

Disque fragmenté

Avec le temps, les fichiers ne sont plus écrits de manière contiguë sur le disque. Lors de l’enregistrement d’un fichier, Windows va éparpiller son écriture sur le disque en plusieurs morceaux sans que vous le sachiez car vous continuez à voir un seul fichier.

Toutefois cela provoque un ralentissement de votre PC.

Une façon simple pour lutter contre ce phénomène consiste à exécuter la commande de défragmentation DEFRAG.EXE de Windows. Pour défragmenter vos disques durs, vous tapez dans une invite de commande exécutée comme administrateur

DEFRAG -C -W -F -V

Une défragmentation peut prendre des heures sur un disque très fragmenté.

Avant de lancer une défragmentation, faites CHKDSK /X /F /R /B (cf. ci-dessus).

Par ailleurs, n’essayez pas de défragmenter un disque dur avec moins de 15% d’espace libre: faites d’abord du ménage avec l’outil CCleaner (cf.  plus haut).

Quelles sont les paramètres à modifier pour optimiser Windows afin d’améliorer les performances

Si les opérations précédentes ne sont pas satisfaisantes, vous pouvez modifier les paramètres de configuration par défaut.

Sur Windows Seven, cliquez sur le bouton Démarrer puis Panneau de configuration (sur la droite). Cherchez Système et Maintenance : cliquez dessus puis cliquez sur Système. Sur la gauche, cherchez Paramètres système avancés : cliquez dessus.

Dans la fenêtre Propriétés système, sous l’onglet Paramètres système avancés, cliquez sur Paramètres sous Performances. Cliquez sur Ajuster afin d’obtenir les meilleures performances puis sur Appliquer.

L’écran va clignoter. Ensuite, cliquez sur l’onglet Avancé puis sur le bouton Modifier… et cochez la case Gérer automatiquement le fichier d’échange pour tous les lecteurs (en haut) puis cliquez sur les boutons OK jusqu’à la disparition de toutes les fenêtres ouvertes.

Puis redémarrez votre ordinateur : c’est impératif.

Programmes qui ralentissent Windows au démarrage

Pour connaître les programmes qui ralentissent, téléchargez et installez le remarquable programme AutoRuns pour Windows. Ce logiciel met en évidence tous les programmes qui se lancent au démarrage de Windows.

Il ne vous reste plus qu’à éliminer ceux qui ne vous intéressent plus en décochant la case qui se trouve devant.Attention : certains programmes systèmes sont indispensables, notamment ceux de Microsoft et ceux qui correspondent au matériel.En revanche, vous pouvez décochez sans crainte ceux d’Adobe, Apple, Google, Sun, etc.

Sachez qu’en décochant la case, le programme ne sera pas désinstallé. Si vous vous êtes trompé, il suffit de cocher à nouveau la case en face du programme pour qu’il se lance automatiquement au démarrage.

Si cette opération risquée est faite avec discernement, vous devriez voir en principe une amélioration importante de votre ordinateur au démarrage.

Redémarrez votre ordinateur pour vérifier l’efficacité de vos manipulations.

Désinstaller les programmes inutiles de Windows

Même un programme inutilisé peut consommer des ressources à votre insu car très souvent, il lance automatiquement un service pour vérifier qu’il n’existe pas une nouvelle version. Un programme inutile occupe aussi de l’espace disque.Vous avez donc intérêt à désinstaller les logiciels qui ne servent plus.

Cliquez sur le bouton Démarrer puis Panneau de Configuration et enfin sur Désinstallez un programme et patientez quelques secondes.Dans la liste qui s’affiche, cliquez sur l’entête intitulée Dernière utilisation (la dernière colonne à droite). Celle-ci indique quand le logiciel a été utilisé pour la dernière fois.

Sachez que Désinstaller un programme peut vous conduire à perdre vos clefs d’enregistrements, notamment ceux qui sont payants (Microsoft, VMware, etc. : faites preuve de discernement. Notamment, ne désinstallez pas un programme que vous ne connaissez pas.

Pour désinstaller un logiciel : faites un clic droit sur son nom et choisir Désinstaller. Pour une désinstallation complète, supprimez aussi les paramètres personnels quand c’est proposé. Redémarrez après chaque désinstallation même si cela n’est pas obligatoire.