001 Installer Visual Studio pour ASP.NET

La vidéo Installer Visual Studio 2013 pour ASP.NET est la première d’une série de vidéos qui est dédiée à l’apprentissage du développement d’une application web.

Il existe déjà une autre série sur ce site qui permet d’apprendre le langage C#.

Toutefois, j’ai souhaité à travers cette nouvelle série de vidéos vous faire découvrir le langage C# de manière plus concrète grâce au développement d’une véritable application web et ne plus avoir seulement la console d’applications, vous savez ce petit carré noir, dans lequel vous aviez les résultats de vos applications.

Il s’agit d’apprendre à développer une application web, et plus particulièrement une application web en ASP.NET.

Cette application en ASP.NET sera écrite grâce au langage C# mais aussi vous verrez aussi un petit peu de HTML, des feuilles de styles CSS de façon à voir panorama le plus large possible sur le développement d’une application .Net.

Vous apprendrez aussi à manipuler Visual Studio. Souvent, ce qui bloque les développeurs dans le monde Microsoft c’est justement l’apprentissage de Visual Studio.

Visual Studio est un outil très riche et très puissant mais qui nécessite son propre apprentissage.

Aussi, je vous invite fortement à faire les manipulations grâce à la dernière version Microsoft qui s’appelle Visual Studio Community 2013.

C’est un outil entièrement gratuit, que vous pouvez télécharger gratuitement à partir du site Microsoft, ça va être vu en détail dans la vidéo. Ainsi, vous pourrez bénéficier des fonctionnalités de Visual Studio de façon gratuite et vous pourrez expérimenter le développement.

Cette série s’adresse à des débutants en développement, vrais ou faux débutants. Les faux débutants ont des notions mais qui ils n’ont peut-être pas su les assembler pour construire un vrai programme.

Ces vidéos seront progressives et surtout fourniront les explications de façon à ce que vous puissiez progresser pas à pas.

Vous apprendrez si vous manipulez par vous-même.

Regarder les vidéos sans les pratiquer n’est pas suffisant pour progresser.

Pour débuter la première chose à faire est d’installer Visual Studio Community 2013. Pour cela c’est très simple.

Dans votre navigateur vous faites une recherche sur Visual Studio Community 2013.

Vous cliquez sur le lien visualstudio.com et là vous arrivez sur la version Community 2013. Cherchez bien la version Visual Studio Community 2013.

Sur cette page vous cliquez sur Downloads puis Visual Studio Downloads.

Ça  vous permet d’arriver sur la page qui présente toutes les versions de Visual Studio 2013.

Vous descendez un petit peu et là vous trouvez Visual Studio Community & Express, et en particulier Community 2013 with Update 4.

Cliquez dessus.

Quand vous arrivez sur cette page là, vous pouvez soit installer directement la version Visual Studio Community 2013 en cliquant sur ce lien mais moi je vous conseille plutôt de télécharger l’image iso. C’est sûr que ça va prendre du temps parce que ça fait à peu près 7 Go à télécharger.

L’avantage: vous serez autonome.

Si vous avez le moindre problème et que vous devez refaire l’installation ou une mise à jour, ou réparer, vous avez tout ce qu’il faut sans être obligatoirement connecté à Internet.

Aussi, je vous invite à  télécharger cette version-là.

Cette version est en anglais.

Vous pouvez ensuite appliquer le module logistique dans la langue de votre choix, par exemple en français en le téléchargeant.

Ça  fait deux téléchargements distincts.

Il faudra d’abord installer la version anglaise et éventuellement si vous le souhaitez, vous pouvez installer la version française.

Cela étant, compte-tenu du nombre très important d’information et de guides qui existent sur le web, je vous suggère de rester sur la version anglaise.

Maintenant, si vous êtes un irréductible gaulois, rien ne vous empêche évidemment d’installer la version française.

Donc, vous cliquez sur ce lien et vous allez avoir un téléchargement qui va débuter de l’image ISO.

Comme vous avez effectivement 7Go à télécharger ça prend du temps.

Je vais couper momentanément la vidéo, le temps que le téléchargement se termine.

Donc la version ISO est téléchargée, ainsi que le pack de langue en français. Ouvrez d’abord le fichier ISO en double-cliquant dessus.

Ça nous permet de lancer l’installation à travers vs_community.exe.

Si vous ne voyez pas d’extension il faut régler l’affichage.

Il faut dans Affichage Options Modifier les options des dossiers de recherche.

Décochez Masquer les extensions des fichiers dont type est connu.

Vous lancez vs_community.exe.

L’assistant d’installation s’ouvre.

Vous approuvez les termes du contrat.

Vous pouvez éventuellement modifier l’endroit où va être stocké les fichiers d’installation, si c’est nécessaire.

Vous cliquez sur Next.

Vous avez ici tous les outils qui vont s’installer En particulier, ce qui nous intéresse c’est Microsoft Web Developer Tools, mais laissez les autres outils car dans l’immédiat, on ne fera pas de développement Windows Phone.

Laissez donc les options puis cliquez sur Install.

L’installation va aussi durer un certain temps.

Je mets la vidéo en pause et je reprends dans quelques instants.

À la fin de l’installation, vous avez cet écran.

Normalement tout s’est bien passé.

Cliquez sur Launch: il est possible que vous ayez ce message.

Ce n’est pas grave: cliquez sur ok et vous avez effectivement Visual Studio qui  termine son installation.

Vous pouvez avoir des outils supplémentaires qui viennent s’ajouter.

C’est normal.

Dans la vidéo suivante, vous ferez  quelques manipulations de base pour mieux comprendre cet environnement riche qui est Visual Studio.

 

Qu’Est-Ce Qu’un Système Pyramidal ?

Un système pyramidal, ou chaîne de Ponzi, est toujours une escroquerie, destinée à vous faire perdre votre argent. Il n’existe aucune exception à cette règle.

Gardez à l’esprit que ces systèmes pyramidaux sont totalement illégaux.

Si vous pensez pouvoir gagner de l’argent avec Internet, ou obtenir un véhicule neuf gratuitement, apprenez à détecter les systèmes pyramidaux qui pullulent sur le web.

Pour comprendre le principe d’un système pyramidal, nous allons prendre un exemple simple.

Exemple d’un système pyramidal

Supposez que vous receviez un email vous proposant de gagner 5000 euros en 30 jours avec 5 euros d’investissement.

Pour cela, vous devez dans un premier temps verser 5 euros à une personne inscrite en haut d’une liste de 5 adresses email.

Cette liste se présente sous la forme d’un fichier Word, ou elle est dans le corps de l’email.

  1. alice@gmail.com
  2. bob@hotmail.fr
  3. carole@yahoo.com
  4. denis@gmail.fr
  5. estelle@hotmail.com

Vous envoyez donc 5 euros à alice@gmail.com grâce à PayPal, par exemple.

Ensuite, vous devez inscrire votre adresse email dans ce fichier, tout à la fin après avoir supprimé le premier nom. Si votre adresse email est zoe@yahoo.fr :

  1. bob@hotmail.fr
  2. carole@yahoo.com
  3. denis@gmail.fr
  4. estelle@hotmail.com
  5. zoe@yahoo.fr

Enfin, vous transmettez ce fichier à un maximum de personnes afin d’espérer atteindre la première place.

En effet, puisqu’en théorie les destinataires vont à leur tour envoyer de l’argent au premier, effacer son nom et se mettre à la dernière place, votre email devrait se trouver au premier rang. Cela afin de vous permettre d’encaisser des paiements de 5 euros par les nouveaux arrivants.

De plus, vous êtes censé bénéficier d’un effet multiplicateur : c’est l’effet boule de neige du système pyramidal.

C’est une escroquerie

Toutefois, gardez à l’esprit que l’objectif d’un système pyramidal est de vous escroquer.

C’est la raison pour laquelle ce système est totalement illégal.

Il n’est pas né avec le Web mais Internet favorise ce genre d’escroquerie.

De plus, certains faussent volontairement le principe et mettent leur nom en haut de la liste.
Enfin, ce système n’est évidemment pas équitable puisque les derniers à le recevoir ne seront jamais dédommagés.

Comment Lutter Contre les Escroqueries du Net ?

Un site officiel a fait son apparition pour lutter contre les escroqueries: Internet Signalement.

Le site Internet Signalement permet de signaler tout ce qui nous paraît être malhonnête, illégal.

Attention toutefois ! Le site rappelle que l’utilisation du site de signalement pour effectuer des dénonciations mensongères fera systématiquement l’objet de poursuites judiciaires.

Nous vous déconseillons donc d’utiliser ce site pour vous « venger » d’un site marchand (ou non). Il est toujours préférable d’interroger la personne avec qui vous avez un différend.

Que pouvez-vous signaler ?

Seuls les contenus illicites d’Internet, c’est-à-dire qu’ils doivent être interdits et punis par une loi française.

Si le contenu est uniquement immoral, vous n’avez pas à faire de signalement. Une fois de plus, s’il s’agit d’une affaire privée, n’utilisez pas ce moyen. Le contenu signalé est tout d’abord visualisé (quand c’est possible).

Ensuite, les forces de l’ordre déterminent si le contenu constitue une infraction à la loi.

En cas d’infraction, une enquête est diligentée par le service concerné : Police Nationale, de la Gendarmerie Nationale, des Douanes ou de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Si le contenu signalé est hébergé à l’étranger, il est transmis à Interpol qui l’oriente vers les autorités judiciaires du pays concerné. Toutefois, il est évident que la réponse sera différente selon le pays.

Sachez que vous n’êtes pas obligé d’indiquer votre identité. Toutefois, l’adresse IP utilisée pour le signalement est enregistrée systématiquement. L’inconvénient de ce système, c’est qu’il ne sera pas toujours possible de remonter à l’auteur d’un signalement, notamment en cas d’abus.

Consultez aussi le site du Ministère de l’intérieur. Il regorge d’exemples d’escroqueries édifiantes qui peuvent vous éviter de vous faire avoir : Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité / A votre service – Ministère de l’Intérieur

Soyez prudent !

Social engineering / Ingénierie sociale

Les signaux d’une tentative d’ingénierie sociale à votre encontre : https://s3.amazonaws.com/knowbe4.cdn/SocialEngineeringRedFlags.pdf

Condensé de la vie de Kevin MITNICK : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kevin_mitnick

Techniques d’ingénierie sociale, toujours utilisées et présentées dans le film : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybertraque

3 attaques de social-engineering : http://www.jesaisquivousetes.com/3-attaques-social-engineering/#post-19

Descriptions de méthodes d’ingénierie sociale : http://en.wikipedia.org/wiki/Social_engineering_(security)

Modélisation Big Data et Machine Learning

Livres sur le Big Data et Machine Learning

Un excellent livre sur le Big Data et le Machine Learning, lu pratiquement d’une traite : Big Data et Machine Learning – Manuel du data scientist de Pirmin Lemberger, Marc Batty, Médéric Morel, Jean-Luc Raffaëlli.

Il est parfait pour débuter sur le machine learning car il permet de comprendre les enjeux, les termes, les concepts, etc. De plus sa lecture est facile et agréable.

Un  autre excellent livre de synthèse sur le Big Data : La Révolution Big data – Les données au coeur de la transformation de l’entreprise -de Jean-Charles Cointot, Yves Eychenne.

Comme le premier, il présente les fondamentaux et donne une vision globale du Big Data, sans rentrer dans les détails techniques qui sont l’objet d’autres ouvrages. Il est aussi bien écrit.

Source Big Data

http://www.data.gouv.fr/

Démarche d’un projet Big Data et Machine Learning

  • Déterminer les objectifs / Définir les critères de succès : 10%
  • Collecter les données / Explorer les données / Vérifier leurs qualités : 10%
  • Sélectionner les données / Nettoyer les données / Formatage des données: 40%
  • Sélectionner les techniques de modélisation / Construire les modèles: 20%
  • Sélectionner le modèle / Valider le modèle / Expliquer le modèle: 20%
  • Déployer le modèle / Analyser et maintenir: 10%

Tendance

+35% /an de données

Pourcentage d’augmentation en augmentation

Authentification

Certificats

  • Classe 1: vérification email
  • Classe 2: vérification identité
  • Classe 3: vérification plus poussée

Facteurs d’authentification

Quelque chose que nous:

  • connaissons: mot de passe, code PIN.
  • avons: clef RSA.
  • sommes: biométrie (empreintes digitales, iris, géométrie de la main.