Installer et paramétrer un DAG pour Exchange Server 2013

Objectif

L’objectif est de mettre en place le groupe de disponibilité de base de données DAG01 avec les serveurs CAMBx et CAMBy. La base de données DAG01-Nantes-01 appartiendra à cette DAG.

Les tâches à accomplir sont :

  • Créer un point d’accès administratif de cluster
  • Créer un DAG
  • Ajouter des serveurs Exchange
  • Configurer le réseau
  • Lancer la copie initiale

Solution

o    Créer un point d’accès administratif de cluster

Ouvrez une session avec le compte de domaine Administrateur sur  DCx.

Avec la console Utilisateurs et ordinateurs Active Directory, créez un nouvel objet dans Active Directory de type ordinateur, intitulé DAG01 puis désactivez-le.

Ensuite, attribuez l’autorisation Contrôle total au compte sous-système approuvé Exchange (Exchange Trusted Subsystem), ainsi qu’au premier serveur de boîtes aux lettres à ajouter au DAG.

o    Créer un DAG

Si la session d’administrateur de domaine n’est pas encore ouverte sur CAMBx, ouvrez-en une avec le compte de domaine Administrateur@NOVAx.AD.

Démarrez EAC.

Dans le volet de fonctionnalités, cliquez sur serveurs : le volet central s’actualise et donne accès aux onglets supplémentaires.

Cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données.

Pour créer le groupe de disponibilité de la base de données DAG01, cliquez sur le signe + de la barre d’outils : la fenêtre de création s’ouvre.

Renseignez les champs suivants :

  • Nom du groupe de disponibilité de la base de données : DAG01
  • Serveur témoin : SRVx
  • Répertoire témoin : C:\DAG01
  • Adresse IP du groupe de disponibilité de la base de données : 192.168.1.x+100

La cmdlet correspondante est :

New-DatabaseAvailabilityGroup -Name DAG01 -WitnessServer SRVx -WitnessDirectory C:\DAG01 -DatabaseAvailabilityGroupIpAddresses 192.168.1.z

o    Ajouter des serveurs Exchange

Dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données et sélectionnez DAG01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône en forme de serveur avec une roue dentée pour ajouter votre serveur.

Ajoutez votre serveur CAMBx.

Vous pouvez ensuite ajouter le serveur CAMBy au DAG01.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

Add-DatabaseAvailabilityGroupServer -Identity DAG01 -MailboxServer CAMBy

o    Configurer le réseau

Demandez au formateur, si vous devez faire cet exercice. En effet, si vous disposez d’une interface réseau supplémentaire opérationnelle, vous pouvez le faire. Sinon, ne le faites pas.

Pour effectuer une configuration manuelle du réseau, vous devez au préalable tapez la cmdlet suivante.

Set-DatabaseAvailabilityGroup -ManualDagNetworkConfiguration $true

Ensuite dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données et sélectionnez DAG01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône en forme de serveur avec un signe + pour ajouter votre nouveau réseau DAG.

Indiquez l’adresse IP du sous-réseau, comme par exemple 192.168.1.0/22, puis cliquez sur enregistrer.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

New-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -DatabaseAvailabilityGroup DAG01 -Name « Réplication OCTANE » -Subnets 192.168.1.0/22 -ReplicationEnabled:$True

Ensuite, vous devez désactiver le réseau DAG par défaut qui est MapiDagNetwork.

Pour cela, sélectionnez votre DAG et dans le volet de droite, sous MapiDagNetwork, cliquez sur Désactiver la réplication : un message d’avertissement vous demande si vous êtes sûr de vouloir effectuer cette action. Cliquez sur oui.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

Get-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -Identity DAG01\MapiDagNetwork | Set-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -ReplicationEnabled:$False

o    Lancer la copie initiale

Dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet bases de données et sélectionnez la base de données DAG01-Nantes-01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur les 3 petits points (…).

Dans le menu qui apparaît, cliquez sur Ajouter une copie de bases de données.

Vous sélectionnez le serveur de boîtes aux lettres qui va héberger cette copie passive. Vous indiquez aussi le numéro de préférence d’activation. Celui-ci sera utilisé par Active Manager pour sélectionner la meilleure copie et pour redistribuer les bases de données de boîte aux lettres actives lors de l’équilibrage de DAG01. La valeur 1 est la position la plus prioritaire.

La cmdlet correspondante est :

Add-MailboxDatabaseCopy -Identity DAG01-Nantes-01 -MailboxServer CAMBy -ActivationPreference 2

Maintenant, la copie passive va être alimentée grâce à la réplication automatique des fichiers journaux de transaction.

Résumé

Dans cet exercice, vous avez créé un point d’accès administratif de cluster nommé DAG01. Ensuite, vous avez créé le DAG01 auquel vous avez ajouté le serveur Exchange CAMBx. Vous avez aussi configuré le réseau pour utiliser une interface dédiée puis lancé la copie initiale.

Nouveau Livre sur Microsoft Exchange Server 2016

Nouveau !

Cliquez sur ce lien Exchange Server 2016 : Le dépannage pour visionner la vidéo consacrée au dépannage dans Exchange Server 2016 et qui est tirée du livre.

Un livre de 670 pages sur Microsoft Exchange Server 2016 pour l’Administrateur: Concepts et Pratiques vient de paraître.

Il propose une présentation des principaux concepts, ainsi que 47 travaux pratiques avec les fichiers exemples à télécharger.

Les principaux composants et concepts suivants sont exposés :

  • Les différentes éditions Exchange 2016,
  • Nouvelles fonctionnalités d’Exchange 2016,
  • Exchange Management Shell, Architecture et rôles Exchange,
  • Organisation Exchange antérieure,
  • Mise en place de la plate-forme physique,
  • Prérequis logiciels et matériels, Disques, Alimentation électrique,
  • Dimensionnent, Virtualisation, Méthodes d’installation,
  • Différents outils d’administration disponibles,
  • Centre d’Administration Exchange,
  • Tâches administratives de vérification de l’installation,
  • Fichier journal d’installation,
  • Modifications Active Directory, Services Exchange,
  • Opérations administratives de finalisation de l’installation,
  • Administrateurs Exchange,
  • Carnet d’adresses en mode hors connexion,
  • Domaines acceptés, Stratégies d’adresse de messagerie,
  • Utilisateurs AD avec une boîte aux lettres,
  • Utilisateurs de messagerie,
  • Contacts de messagerie, Listes d’adresses,
  • Groupes de distribution et de sécurité,
  • Configuration des domaines d’accès,
  • Certificats SSL, Découverte automatique,
  • Nouvelle interface Outlook sur le Web (OWA),
  • MAPI sur HTTP, Configuration MAPI sur HTTP,
  • Outlook Anywhere, Configuration Outlook Anywhere,
  • Configuration des connecteurs,
  • Configuration des accès mobiles,
  • Gestion du stockage et de l’archivage,
  • Principe des bases de données Exchange,
  • Introduction au DAG, Nommage des bases de données,
  • Boîtes aux lettres, Propriétés des boîtes aux lettres,
  • Boîte aux lettres d’archivage, Boîte aux lettres liée,
  • Boîte aux lettres de salle, Boîte aux lettres d’équipement,
  • Boîte aux lettres partagée, Boîte aux lettres de site,
  • Dossiers publics, Transport des messages, Pipeline de transport,
  • Service de transport frontal, Service de transport,
  • Service de transport de boîtes aux lettres,
  • Service de transport Edge,
  • Safety Net, Configurer les règles de transport,
  • Prévention des pertes de données,
  • Journalisation, Sécurisation des messages,
  • Gestion de l’anti-malwares, Configuration anti-spam,
  • Exchange Online Protection, Sécuriser POP3 et IMAP4,
  • Information Rights Management, Disponibilité gérée,
  • Protection des données natives Exchange,
  • Mise en place du groupe de disponibilité de base de données,
  • Clustering avec basculement Windows,
  • Serveur témoin, Gestionnaire Active Manager,
  • Ajout des serveurs, Performances, Copie initiale,
  • Envoi des fichiers journaux, Réplication continue par blocs,
  • Réamorçage automatique, Mise à jour corrective de pages,
  • Mode de coordination de l’activation du centre de données,
  • Mode maintenance, Accès client et équilibrage de charge,
  • Résilience de site et géo-clusters,
  • Introduction à la messagerie unifiée,
  • Interconnexion avec Skype Entreprise et SharePoint,
  • Gestion des services nécessaires à Exchange,
  • Assurer la surveillance d’Exchange,
  • Observateur d’événements, Cmdlets de surveillance,
  • Rapports d’audit, Afficheur des files d’attente,
  • Office 365 Best Practices Analyzer,
  • Suivi des performances, Gestion de la charge de travail,
  • Bases de données de boîtes aux lettres,
  • Bases de données de récupération,
  • Détecter les corruptions de bases de données,
  • Outils de réparation, Principes de la sauvegarde,
  • Cliché instantané de volume,
  • Sauvegarde d’une base de données,
  • Restauration, Mise en quarantaine,
  • Journaux de transport, Monitoring et suivi des messages,
  • Problèmes courants de la messagerie,
  • Messages de l’extérieur qui n’arrivent pas,
  • Problèmes de connexion à la messagerie,
  • Tester la connectivité, Files d’attente,
  • Cmdlets des files d’attentes, Dépanner le webmail,
  • Problèmes liés aux configurations de sécurité Exchange,
  • Groupe de rôles, Attribution de rôle d’utilisateur directe,
  • Scenario catastrophe, Reprise en cas de désastre,
  • et bien d’autres encore !

L’objectif de ce livre est de mettre à plat les principaux composants de Microsoft Exchange Server 2016, afin de guider l’administrateur pour qu’il puisse comprendre et agir là où c’est nécessaire et résoudre le problème rencontré : performances, défaillances, blocages, etc.

À l’origine, le contenu de ce document est issu de deux supports de cours distincts destinés à des personnes en charge de l’administration et le dépannage de serveurs Exchange Server 2016.

La construction du livre reflète sa double origine.

L’administration d’Exchange

La première partie, du premier chapitre au chapitre 10 inclus, présente les composants d’Exchange Server 2016. Dans cette partie, les tâches administratives sont traitées avec un fort accent mis sur l’environnement de script PowerShell dédié à Exchange.

Que le lecteur non familier avec PowerShell se rassure, une introduction d’une quinzaine de pages essaye de lui donner les principales clés de cet outil, devenu incontournable avec l’apparition de Microsoft Exchange Server 2007.

Dépannage d’Exchange

La seconde partie, du chapitre 11 au dernier chapitre, est orientée vers le dépannage d’Exchange 2016. Dans cette partie, vous trouverez des outils, des méthodes et des informations additionnelles pour vous aider à résoudre les problèmes liés à la messagerie. Il est conseillé de débuter, ou au moins de se référer, à la première partie avant d’entamer cette seconde partie.

Une démarche avant tout pédagogique

Par ailleurs, ce livre a été élaboré en respectant le principe suivant :

Les concepts sont présentés et expliqués en début de chapitre.

Ensuite des exercices sont proposés. Chaque exercice est composé d’un descriptif de l’objectif, des prérequis nécessaires éventuels et de la solution. Celle-ci est détaillée et commentée, étape par étape, jusqu’à l’atteinte de l’objectif. Afin de vous guider visuellement, des  copies d’écrans ont été insérées. Un récapitulatif en fin d’exercice vous rappelle ce que venez d’apprendre.

Livre Microsoft Exchange Server 2013

Livre Exchange
Livre sur Microsoft Exchange Server 2013 pour l’Administrateur.

Un nouveau livre sur Microsoft Exchange Server 2013 pour l’Administrateur: Concepts et Pratiques de 640 pages vient de paraître. Il propose 48 travaux pratiques et encore plus de manipulations.

Sommaire

  • Introduction
  • Présentation et nouveautés
  • Installation d’Exchange
  • Tâches élémentaires d’administration
  • Rôle accès au client
  • Rôle boîtes aux lettres
  • Transport des messages
  • Sécurité de la messagerie
  • Haute disponibilité
  • Exchange, SharePoint et Lync
  • Dépannage d’Exchange
  • Réparer les bases de données
  • Sauvegarder et superviser les boîtes aux lettres
  • Dépanner la messagerie
  • Réparer le carnet d’adresses
  • Dépanner le webmail
  • Gérer la sécurité
  • Récupérer en cas de désastre
  • Téléchargement des aides aux exercices
  • Index des figures

L’objectif de ce livre est de mettre à plat les principaux composants de Microsoft Exchange Server 2013, afin de guider l’administrateur pour qu’il puisse comprendre et agir là où c’est nécessaire et résoudre le problème rencontré : performances, défaillances, blocages, etc.

À l’origine, le contenu de ce document est issu de deux supports de cours distincts destinés à des personnes en charge de l’administration et le dépannage de serveurs Exchange Server 2013.

La construction du livre reflète sa double origine.

L’administration d’Exchange

La première partie, du premier chapitre au chapitre 10 inclus, présente les composants d’Exchange Server 2013. Dans cette partie, les tâches administratives sont traitées avec un fort accent mis sur l’environnement de script PowerShell dédié à Exchange.

Que le lecteur non familier avec PowerShell se rassure, une introduction d’une quinzaine de pages essaye de lui donner les principales clés de cet outil, devenu incontournable avec l’apparition de Microsoft Exchange Server 2007.

Dépannage d’Exchange

La seconde partie, du chapitre 11 au dernier chapitre, est orientée vers le dépannage d’Exchange 2013. Dans cette partie, vous trouverez des outils, des méthodes et des informations additionnelles pour vous aider à résoudre les problèmes liés à la messagerie. Il est conseillé de débuter, ou au moins de se référer, à la première partie avant d’entamer cette seconde partie.

Une démarche avant tout pédagogique

Par ailleurs, ce livre a été élaboré en respectant le principe suivant :

Les concepts sont présentés et expliqués en début de chapitre. Ensuite, chaque exercice est composé d’un descriptif de l’objectif, des prérequis nécessaires éventuels et de la solution. Celle-ci est détaillée et commentée, étape par étape, jusqu’à l’atteinte de l’objectif. Afin de vous guider visuellement, de nombreuses copies d’écrans ont été insérées. Un récapitulatif en fin d’exercice vous rappelle ce que venez d’apprendre.

Les exercices ont aussi été rédigés en gardant en permanence à l’esprit les questions soulevées par les stagiaires qui les ont déjà pratiqués et qui ont suivi la formation.

Version en français

Les administrateurs Exchange travaillent très fréquemment sur des versions anglaises. Aussi, pour leur faciliter la transition entre les explications en français du livre, et les manipulations qui sont faites avec un produit en anglais, le terme anglais correspondant est indiqué. Généralement, il est entre parenthèse et en italique.
L’édition papier va être bientôt disponible.

Les nouveautés d’Exchange Server 2010

Les nouveautés d’Exchange Server 2010

Microsoft n’a cessé de faire évoluer son logiciel de messagerie collaborative Exchange. Cette version majeure ne déroge pas à la règle. Au contraire, elle confirme les orientations de la version précédente d’Exchange Server 2007.

Exchange Server 2010 est intégralement développé en 64 bits pour une utilisation en production. La version 32 bits est réservée au développement, au test, etc. mais sans support. Lors du passage en environnement de production de 32 à 64 bits, le nombre d’I/O disques avait été divisé par 10 pour Exchange Server 2007. Exchange Server 2010 divise par 2 ce nombre par rapport à Exchange Server 2007 !

De nouveaux outils d’administration apparaissent (Exchange Management Console et Exchange Management Shell). Si toutes les commandes graphiques ont leur équivalent en PowerShell Exchange, la réciproque n’est pas vraie pour de nombreux exemples.

Les fonctions de haute disponibilité sont renforcées avec l’introduction des DAG (Database Availabilty Group: extension et simplification de la CCR d’Exchange 2007). Les DAG permettent de dupliquer physiquement les bases de boîtes aux lettres entre les serveurs.

Par ailleurs, l’architecture d’Exchange Server évolue. A l’instar d’Exchange Server 2007, ses fonctions sont réparties en cinq rôles serveur:

  • Rôle de boîtes aux lettres (Mailbox Server): héberge les boîtes aux lettres des utilisateurs ainsi que les dossiers publics sous la forme de bases de données ; gère les accès des clients MAPI.
  • Rôle d’accès client (Client Access Server): gère tous les accès non-MAPI (OWA, ActiveSync, POP3, IMAP4, Outlook Anywhere…) ; supporte la fonction d’accès au partages d’OWA / ActiveSync, le service de détection automatique, le système de planification des réunions.
  • Rôle de transport Hub (Hub transport): responsable du routage des messages.
  • Rôle de transport Edge (Edge Transport): passerelle SMTP.
  • Rôle de messagerie unifiée (Unified Messaging): permet la consultation des boîtes aux lettres via une messagerie vocale. Il est doté d’une fonction de reconnaissance vocale, ainsi que d’une fonction de lecture à voix haute des messages écrits.

Ces rôles pouvant être déployés de manière indépendante.