Installer et paramétrer un DAG pour Exchange Server 2013

Objectif

L’objectif est de mettre en place le groupe de disponibilité de base de données DAG01 avec les serveurs CAMBx et CAMBy. La base de données DAG01-Nantes-01 appartiendra à cette DAG.

Les tâches à accomplir sont :

  • Créer un point d’accès administratif de cluster
  • Créer un DAG
  • Ajouter des serveurs Exchange
  • Configurer le réseau
  • Lancer la copie initiale

Solution

o    Créer un point d’accès administratif de cluster

Ouvrez une session avec le compte de domaine Administrateur sur  DCx.

Avec la console Utilisateurs et ordinateurs Active Directory, créez un nouvel objet dans Active Directory de type ordinateur, intitulé DAG01 puis désactivez-le.

Ensuite, attribuez l’autorisation Contrôle total au compte sous-système approuvé Exchange (Exchange Trusted Subsystem), ainsi qu’au premier serveur de boîtes aux lettres à ajouter au DAG.

o    Créer un DAG

Si la session d’administrateur de domaine n’est pas encore ouverte sur CAMBx, ouvrez-en une avec le compte de domaine Administrateur@NOVAx.AD.

Démarrez EAC.

Dans le volet de fonctionnalités, cliquez sur serveurs : le volet central s’actualise et donne accès aux onglets supplémentaires.

Cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données.

Pour créer le groupe de disponibilité de la base de données DAG01, cliquez sur le signe + de la barre d’outils : la fenêtre de création s’ouvre.

Renseignez les champs suivants :

  • Nom du groupe de disponibilité de la base de données : DAG01
  • Serveur témoin : SRVx
  • Répertoire témoin : C:\DAG01
  • Adresse IP du groupe de disponibilité de la base de données : 192.168.1.x+100

La cmdlet correspondante est :

New-DatabaseAvailabilityGroup -Name DAG01 -WitnessServer SRVx -WitnessDirectory C:\DAG01 -DatabaseAvailabilityGroupIpAddresses 192.168.1.z

o    Ajouter des serveurs Exchange

Dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données et sélectionnez DAG01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône en forme de serveur avec une roue dentée pour ajouter votre serveur.

Ajoutez votre serveur CAMBx.

Vous pouvez ensuite ajouter le serveur CAMBy au DAG01.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

Add-DatabaseAvailabilityGroupServer -Identity DAG01 -MailboxServer CAMBy

o    Configurer le réseau

Demandez au formateur, si vous devez faire cet exercice. En effet, si vous disposez d’une interface réseau supplémentaire opérationnelle, vous pouvez le faire. Sinon, ne le faites pas.

Pour effectuer une configuration manuelle du réseau, vous devez au préalable tapez la cmdlet suivante.

Set-DatabaseAvailabilityGroup -ManualDagNetworkConfiguration $true

Ensuite dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet groupes de disponibilité de la base de données et sélectionnez DAG01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur l’icône en forme de serveur avec un signe + pour ajouter votre nouveau réseau DAG.

Indiquez l’adresse IP du sous-réseau, comme par exemple 192.168.1.0/22, puis cliquez sur enregistrer.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

New-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -DatabaseAvailabilityGroup DAG01 -Name « Réplication OCTANE » -Subnets 192.168.1.0/22 -ReplicationEnabled:$True

Ensuite, vous devez désactiver le réseau DAG par défaut qui est MapiDagNetwork.

Pour cela, sélectionnez votre DAG et dans le volet de droite, sous MapiDagNetwork, cliquez sur Désactiver la réplication : un message d’avertissement vous demande si vous êtes sûr de vouloir effectuer cette action. Cliquez sur oui.

Vous pouvez faire la même manipulation avec EMS. La cmdlet correspondante est :

Get-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -Identity DAG01\MapiDagNetwork | Set-DatabaseAvailabilityGroupNetwork -ReplicationEnabled:$False

o    Lancer la copie initiale

Dans le volet de fonctionnalités d’EAC, cliquez sur serveurs puis cliquez sur l’onglet bases de données et sélectionnez la base de données DAG01-Nantes-01.

Dans la barre d’outils, cliquez sur les 3 petits points (…).

Dans le menu qui apparaît, cliquez sur Ajouter une copie de bases de données.

Vous sélectionnez le serveur de boîtes aux lettres qui va héberger cette copie passive. Vous indiquez aussi le numéro de préférence d’activation. Celui-ci sera utilisé par Active Manager pour sélectionner la meilleure copie et pour redistribuer les bases de données de boîte aux lettres actives lors de l’équilibrage de DAG01. La valeur 1 est la position la plus prioritaire.

La cmdlet correspondante est :

Add-MailboxDatabaseCopy -Identity DAG01-Nantes-01 -MailboxServer CAMBy -ActivationPreference 2

Maintenant, la copie passive va être alimentée grâce à la réplication automatique des fichiers journaux de transaction.

Résumé

Dans cet exercice, vous avez créé un point d’accès administratif de cluster nommé DAG01. Ensuite, vous avez créé le DAG01 auquel vous avez ajouté le serveur Exchange CAMBx. Vous avez aussi configuré le réseau pour utiliser une interface dédiée puis lancé la copie initiale.

Livre pour Administrer et Dépanner Microsoft Exchange Server 2013

Livre Exchange Server 2013: Concepts et 48 Travaux Pratiques
Livre Exchange Server 2013

L’objectif du livre Microsoft Exchange Server 2013 pour l’Administrateur: Concepts et Pratiques (648 pages) est de vous rendre rapidement autonome et opérationnel dans l’administration, le dépannage et la sécurisation de Microsoft Exchange Server 2013.

Il comporte 48 travaux pratiques : chaque exercice est composé d’un descriptif de l’objectif et de la solution détaillée, étape par étape.

Afin de vous assurer d’être sur la bonne voie, des copies d’écrans illustrent la solution.

Enfin, un récapitulatif vous rappelle ce que venez d’apprendre.

Découvrir des techniques et outils

Grâce à ce livre, vous connaîtrez les techniques et outils pour administrer et dépanner les services de messagerie de Microsoft Exchange Server 2013. Vous comprendrez mieux aussi le fonctionnement de ces services.

Les différents composants de Exchange 2013 sont présentés en détail, avec un grand souci pédagogique. Ensuite, les exercices vous permettent d’appliquer les concepts et de vous assurer de bien les avoir compris.

Les exercices des travaux pratiques permettent aussi de résoudre des problèmes concrets, grâce à la procédure qui est expliquée en détail et clairement.

Cas d’usage abordés

Parmi les nombreuses manipulations proposées, vous apprendrez à :

  • Installer Microsoft Exchange Server 2013,
  • Vérifier dans Active Directory que la partition de configuration et le schéma ont bien été modifiés pour préparer l’installation de Microsoft Exchange Server,
  • Afficher les boîtes aux lettres d’archivage et d’arbitrage avec Exchange Management Shell (EMS),
  • Paramétrer le carnet d’adresse hors connexion pour toutes les bases de données,
  • Ajouter un domaine accepté ainsi qu’une nouvelle stratégie d’adresse de messagerie,
  • Récupérer les cmdlets générées par le Centre d’Administration d’Exchange,
  • Créer les profils des comptes utilisateurs grâce à la fonctionnalité de découverte automatique,
  • Créer un contact de messagerie qui ne peut pas accéder aux ressources informatiques,
  • Créer une liste d’adresses qui affiche les membres de votre organisation pour un attribut particulier,
  • Utiliser deux méthodes différentes pour voir les membres de la liste,
  • Créer un groupe de distribution,
  • Créer un groupe de sécurité et un groupe de distribution dynamique grâce à EAC,
  • Constater que certaines règles LDAP ne peuvent être construites qu’avec EMS et non EAC,
  • Installer un certificat SSL,
  • Configurer une URL interne et externe pour les répertoires virtuels,
  • Configurer le service POP3,
  • Créer un connecteur d’envoi,
  • Créer un connecteur d’envoi vers Internet,
  • Créer un connecteur de réception,
  • Créer une nouvelle base de données de boîte aux lettres,
  • Déplacer les boîtes aux lettres existantes dans la nouvelle base de données,
  • Activer l’enregistrement circulaire d’une base,
  • Activer la boîte aux lettres d’archivage,
  • Copier tous les messages envoyés à un utilisateur dans la boîte aux lettres de l’administrateur,
  • Créer un dédit de responsabilité,
  • Créer une balise de rétention qui supprime les éléments de la boîte aux lettres au bout de 3 ans,
  • Paramétrer l’anti-programme malveillant et vérifier son efficacité,
  • Créer un groupe de disponibilité de bases de données (DAG),
  • Manipuler les rapports d’audit afin d’identifier des activités suspectes,
  • Résoudre un problème d’état incohérent d’une base de données,
  • Identifier les problèmes liés à la réplication de bases dans un DAG,
  • Sauvegarder les bases de données Exchange,
  • Restaurer les bases de données sur leur emplacement d’origine,
  • Restaurer les bases de données sur un autre emplacement,
  • Restaurer le contenu de la boîte aux lettres d’un utilisateur,
  • Dépanner un échec de remise grâce à l’outil suivi des messages,
  • Dépanner une lenteur de remise grâce à l’analyse de l’entête,
  • Créer une liste d’adresse spécialisée,
  • Modifier le carnet d’adresses en mode hors connexion,
  • Faire apparaître le nom du serveur d’accès au client sur la bannière d’accueil,
  • Modifier la taille maximale des messages prise en charge par Outlook Web Access (OWA),
  • Manipuler la Gestion de la découverte,
  • Créer une étendue avec les serveurs,
  • à l’associer à un groupe de rôle et vérifier qu’elle fonctionne,
  • … et bien plus encore !

Découvrir les nouveautés Exchange Server 2010 les plus marquantes

Dans cet article, vous allez découvrir les nouveautés d’Exchange Server 2010. Plus exactement, vous allez découvrir les nouveautés Exchange Server 2010 les plus marquantes.

Nouveautés Exchange Server 2010
Nouveautés d’Exchange Server 2010

Les nouveautés Exchange Server 2010

Microsoft n’a cessé de faire évoluer son logiciel de messagerie collaborative Exchange. En particulier, cette nouvelle version majeure ne déroge pas à la règle.

Au contraire, elle confirme les orientations de la version précédente d’Exchange Server 2007.

Exchange Server 2010 est intégralement développé en 64 bits pour une utilisation en production. Vous devrez utiliser la version 32 bits pour les tests car il n’y a pas de support.

Grâce au 64 bits, Exchange Server 2007 divise le nombre d’I/O disques par 10. Exchange Server 2010 divise encore par 2 ce nombre par rapport à Exchange Server 2007 !

De plus, de nouveaux outils d’administration apparaissent (Exchange Management Console et Exchange Management Shell). Si toutes les commandes graphiques ont leur équivalent en PowerShell Exchange, la réciproque n’est pas vraie pour de nombreux exemples. Probablement qu’environ un tiers des commandes n’existent qu’à travers les cmdlets PowerShell.

Les DAG (Database Availabilty Group: extension et simplification de la CCR d’Exchange 2007) apportent la haute disponibilité. Les DAG permettent de dupliquer physiquement les bases de boîtes aux lettres entre les serveurs.

Groupe de disponibilités de bases de données (DAG)

Un DAG est le composant de base de la haute disponibilité élevée intégrée dans Exchange 2010.

Un DAG est un groupe jusqu’à 16 serveurs de boîtes aux lettres qui héberge un ensemble de bases de données et fournit la récupération automatique de bases de données.

Tout serveur dans un DAG peut accueillir une copie d’une base de données de boîtes aux lettres à partir de n’importe quel autre serveur dans la DAG.

Quand un serveur est ajouté à un DAG, il travaille avec les autres serveurs de la DAG pour fournir la récupération automatique des défaillances qui affectent les bases de données de boîtes aux lettres, comme une panne de disque ou de panne du serveur.

Après que les serveurs sont ajoutés à un DAG, vous pouvez ajouter des copies répliquées base de données progressivement (jusqu’à 16 au total).  En cas de défaillance, Exchange 2010 bascule entre ces copies automatiquement, afin de maintenir la disponibilité.

Contrairement à Exchange 2007, les serveurs de boîtes aux lettres dans un DAG peuvent accueillir d’autres rôles Exchange (Client Access, Hub Transport et messagerie unifiée), permettant ainsi la redondance complète de services de données Exchange avec seulement deux serveurs.

Evolution des rôles

Par ailleurs, parmi les nouveautés Exchange Server 2010, l’architecture d’Exchange Server évolue. Exchange Server 2010 dispose maintenant de cinq rôles serveur.

  • Rôle de boîtes aux lettres (Mailbox Server): héberge les boîtes aux lettres des utilisateurs ainsi que les dossiers publics sous la forme de bases de données ; gère les accès des clients MAPI.
  • Rôle d’accès client (Client Access Server): gère tous les accès non-MAPI (OWA, ActiveSync, POP3, IMAP4, Outlook Anywhere…) ; supporte la fonction d’accès au partages d’OWA / ActiveSync, le service de détection automatique, le système de planification des réunions.
  • Rôle de transport Hub (Hub transport): responsable du routage des messages.
  • Rôle de transport Edge (Edge Transport): passerelle SMTP.
  • Rôle de messagerie unifiée (Unified Messaging): permet la consultation des boîtes aux lettres via une messagerie vocale. Notamment, il est doté d’une fonction de reconnaissance vocale, ainsi que d’une fonction de lecture à voix haute des messages écrits.

Vous pouvez déployer ces rôles de manière indépendante. Toutefois, vous devriez plutôt les regrouper, sauf contrainte particulière, pour des raisons de performances.