Différences entre un Administrateur technique et un Administrateur fonctionnel dans SharePoint

Dans SharePoint, vous pouvez être soit administrateur de la ferme SharePoint, soit administrateur d’une (ou plusieurs) collections de sites.

L’administrateur de la ferme est généralement un informaticien. C’est un administrateur technique.

L’administrateur de la collection de sites est généralement un utilisateur. C’est un administrateur fonctionnel.

Administrateur de la ferme

L’administrateur de la ferme ne peut pas accéder au contenu des collections de sites pour des raisons de confidentialité. Il peut sauvegarder ou restaurer une collection de sites mais il n’a pas accès aux documents, sauf s’il a été aussi désigné administrateur de la collection de sites.

Très souvent, l’administrateur de la ferme est aussi administrateur des collections de sites, ce qui pose des problèmes en termes de sécurité. Encore une fois, ce n’est pas indispensable pour ses activités. Simplement, c’est plus pratique pour lui.

Administrateur d’une collection de sites

L’administrateur de la collection de sites a un accès complet et définitif à tous les sites de la collection de sites. Même si vous lui retirer les droits, il continue d’avoir un accès en contrôle total sur tous les objets de la collection de sites.

Chaque collection de sites peut avoir sa propre son propre administrateur. Dans ce cas, un administrateur d’une collection de sites n’accède pas au contenu d’une autre collection de sites.

En résumé

Un administrateur technique SharePoint n’a pas accès au contenu des collections de sites, sauf s’il est aussi administrateur de la collection de sites (à éviter).

Un administrateur d’une collection de sites ne voit pas les autres collections de sites, sauf s’il est aussi administrateur des autres collections de sites.

Pour désigner un administrateur d’une collection de sites, vous pouvez le faire en allant sur le site racine de la collection de sites. Dans les paramètres du sites, sous Utilisateurs et autorisations, cliquez sur Administrateurs de la collection de sites.

Comprendre les enjeux de l’accessibilité de SharePoint

L’accessibilité de SharePoint n’est plus une option. Elle consiste à pallier aux lacunes qui empêchent une partie de la population ayant des incapacités d’avoir accès aux avantages que procure l’utilisation du web. L’incapacité peut être: visuelle, cognitive, motrice, auditive ou des problèmes de perception des couleurs, vieillissement, etc.

Internet est un outil qui permet à la population, notamment aux personnes handicapées, d’avoir accès plus facilement à l’information et aux services publics et privés.

Bien qu’Internet soit en première ligne, la question de l’accessibilité ne se limite pas au web. Car, en réalité, elle concerne tous les médias et à des degrés divers elle concerne tout le monde. Par exemple, rendre un document accessible est faire en sorte qu’il soit lisible et bien rédigé.

Axes d’améliorations d’un site web pour le rendre plus accessible

Il existe environ 95 exigences particulières pour rendre un site plus accessible.

Ces exigences portent sur les titres, les entêtes, les images, les cellules fusionnées des tableaux, le contraste, le choix des couleurs, la structure et la présentation d’une page Web, la compréhension, la validité, la navigation, les formulaires Web, l’interactivité, etc.

Les documents officiels français relatifs à l’accessibilité sur le web sont centralisés  sur Policies Relating to Web Accessibility – WAI France qui renvoie à la Circulaire du 7 octobre 1999 relative aux sites internet des services et des établissements publics de l’Etat.

Microsoft a aussi réuni les recommandations internationales du WAI et les directives européennes et françaises de l’accessibilité.

L’accessibilité de SharePoint 2010

Pour mieux connaître les possibilités d’accessibilité de SharePoint, téléchargez le document en français intitulé SharePoint 2010 a l’heure des WCAG 2 0 du RGAA et d’AccessiWeb 2.0. Lisez aussi le Déclaration de conformité au niveau A (SharePoint Server 2010) et Déclaration de conformité au niveau AA (SharePoint Server 2010).

L’accessibilité d’un site web est un des enjeux majeurs du Web 2.0, car ce sujet est loin d’être circonscrit aux seuls problèmes de malvoyance, par exemple. L’accessibilité chez Microsoft se traduit aussi par un site web, très riche, qui fourmille d’informations sur l’accessibilité.

Par ailleurs, il existe aussi un article intéressant qui décrit comment mettre en œuvre dans SharePoint 2010 et IIS7, l’URL rewriting pour un site public internet. Cette technique améliore aussi le référencement des sites SharePoint 2010. Plus d’informations et de conseils sur le Search Engine Optimization (SEO) dans SharePoint 2010 se trouvent à l’adresse SharePoint 2010 Search Engine Optimization (SEO) Tips. Plus d’informations et de conseils sur le Search Engine Optimization (SEO) dans Silverlight se trouvent à l’adresse Whitepaper Search Engine Optimization for Silverlight applications – The Official Microsoft Silverlight Site.

Kit d’accessibilité de SharePoint 2007

Le Kit d’accessibilité de SharePoint 2007 est une solution de la société AKS, en partenariat avec Microsoft. C’est un ensemble de fichiers, programmes et utilitaires destiné à rendre plus accessible et plus facilement utilisable les éléments en sortie de Microsoft Office Server SharePoint (MOSS) 2007.

Concrètement, il s’agit de définitions de site compatibles avec WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) 1.0. Le kit fournit de nouvelles feuilles de style en cascade (Cascading Style Sheets, CSS) ainsi que des pages maîtres. Notamment, les pages maîtres par défaut de MOSS 2007 ont été retravaillées pour être compatible avec WCAG 1.0.

Notamment, la documentation est en français.

Outils d’évaluation de l’accessibilité

Les outils d’évaluation de l’accessibilité du Web sont aident à déterminer si votre site Web est conforme aux directives d’accessibilité. Ces outils d’évaluation font gagner du temps pour évaluer la conformité de votre site Web avec les recommandations. Cependant, aucun outil ne peut déterminer automatiquement l’accessibilité des sites Web: une intervention humaine est indispensable.

Par expérience, il n’existe aucun outil parfait. De plus, il faut être attentif aux faux positifs. Enfin, les rapports fournis sont parfois tellement exhaustifs qu’il devient nécessaire d’avoir une réflexion préalable à leur utilisation.

Accessibilité de SharePoint
Accessibilité de SharePoint

La Charte ergonomique des sites Internet publics

Cette charte consiste à rendre les sites publics plus accessibles et plus efficaces. Les principaux facteurs de réussite retenus concernent :

  • un contenu de qualité ;
  • des mises à jour fréquentes ;
  • des temps de téléchargement minimaux ;
  • un usage facile.

La Charte ergonomique des sites Internet publics se présente sous la forme d’un recueil de règles de bonnes pratiques ergonomiques. Les bonnes pratiques sont soit recommandées avec une exigence forte, soit simplement utiles.

Valideurs du W3C

Le W3C (World Wide Web Consortium) définit les normes du web. Il propose de vérifier la validation du code HTML et XHTML grâce au validateur du W3C. Le WAI (Web Accessibility Initiative), qui est une émanation du W3C, énonce des recommandations pour l’accessibilité de vos pages Web. Parmi les très nombreux outils sortsite (payant) est complet et un des plus à jour. Dans les outils gratuits, Web Accessibility Inspector (gratuit, anglais) de FUJITSU est remarquable sans être parfait. Si les outils automatiques ne vous convainquent pas plus que ça, le W3C propose des pistes en anglais afin de faire les premiers pas pour rendre un site Web accessible.

Par ailleurs, en France, vous trouverez quelques informations sur Accessibilité du Web. Les acteurs de ce domaine au Canada sont très impliqués et actifs.

Notamment l’excellent AccessibilitéWeb regorge d’informations intéressantes, utiles et à jour.

Quelques liens sur l’accessibilité

Accessibilité – Openweb.eu.org

Accessibilité du Web – Wikipédia

The OneVoice for Accessible ICT Coalition OneVoice for Accessible ICT

Developing a Web Accessibility Business Case for Your Organization Overview

Voir un site comme un daltonien

Des sites permettent de montrer aux webmestres comment leur propre site sera vu par des personnes atteintes de différentes sortes de daltonismes. Colorblind Web Page Filter et Vischeck permettent de voir son site comme le verrait un daltonien. Vischeck est parfois un peu long à se charger.

Le Cercle Chromatique Accessible vous permet de choisir simplement une couleur de texte et la couleur d’arrière-plan qui conviendrait aussi bien à des personnes qui seraient dotées d’une vision Deuteranope, Protanope ou Trinanope.

Pour tester votre vision, vous pouvez utiliser le Test daltonien gratuit par un opticien. Afin de mieux connaître le daltonisme, un site de qualité en français: Les daltoniens. Vous pouvez aussi tester des générateurs de couleurs de site comme Color Scheme Designer 3, Colour Blindness Check – Etre et EasyRGB – RGB and COLOR search engine.

Percevoir un site comme un aveugle

Le produit JAWS for Windows Screen Reading Software de Freedom Scientific énonce le texte de votre site web. Il vous permet de comprendre comment un utilisateur aveugle percevrait votre site Web.

Par ailleurs, il existe aussi des ressources intéressantes sur l’utilité de ALT dans l’article Accessibility DoIT University of Wisconsin-Madison, ainsi que des vérifications sur l’accessibilité: UW-Madison Web Accessibility Checklist et Accessibility Check – Etre.

Autres ressources sur l’accessibilité de SharePoint

De plus, la barre d’outils Accessibilité du Web est une barre d’outils développée par l’équipe Australienne d’Accessible Information Solutions de vision.

Enfin, elle permet d’examiner différents aspects d’un document HTML (tels que sa structure, son code, son contenu…), de faciliter l’utilisation d’applications tiers et de simuler l’expérience utilisateurs de différents utilisateurs.

Elle contient également une série de références et autres ressources relatives à l’accessibilité du Web.

Comment mettre à niveau vers SharePoint 2010 votre version existante

Depuis que Microsoft a lancé officiellement SharePoint Foundation 2010 et SharePoint Server 2010, vous vous demandez comment mettre à niveau vers SharePoint 2010. Aussi, dans cet article, vous trouverez des critères de choix pour vous déterminer.

Comment mettre à niveau vers SharePoint 2010

Avant tout, sachez que SharePoint 2010 n’est disponible qu’en version 64 bits, y compris pour SQL Server. Par conséquent, la première étape consiste à prévoir la migration ou la mise à jour de votre infrastructure SharePoint vers 64 bits.

Tout d’abord, pour installer et utiliser SharePoint 2010, il est nécessaire de disposer d’une version 64 bits de Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2. De même, il est impératif de disposer d’une version 64 bits de SQL Server 2008 ou de SQL Server 2005.

Enfin, afin de tirer au mieux parti des fonctionnalités de SharePoint 2010, il est conseillé que les postes clients fonctionnent sous Windows avec Internet Explorer 7 ou 8 en 32 bits.

Une autre stratégie consiste à patienter et attendre la sortie de SharePoint 2013. Cependant la migration sera inévitable. Il est préférable de procéder par version successive plutôt que de vouloir faire un « grand bond en avant ».

Stratégies de migration vers SharePoint 2010

Que faire si, en ce moment :

  • Vous n’avez rien mais vous hésitez entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010 : quels sont les avantages et inconvénients des deux solutions ?
  • SharePoint 2007 est déjà présent chez vous, sur un système Windows 32 bits ou 64 bits, et vous vous interrogez sur la pertinence de migrer vers SharePoint 2010 ?
  • La version SharePoint Portal Server 2003 (SPS 2003) fonctionne toujours. Serez-vous obligé de faire une mise à niveau intermédiaire vers SharePoint 2007 pour passer à SharePoint 2010 ?

Autant de questions qui nécessitent des réponses différentiées. Voir aussi : Quels sont les Critères de choix entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010 ?

Maintenant, la bonne question est de savoir comment mettre à niveau vers SharePoint 2010 votre version existante de SharePoint.

Afin d’être concret, la version existante est SharePoint 2007. Vous cherchez à la faire évoluer vers SharePoint 2010.

Comment mettre à niveau vers SharePoint 2010

Dans ce chapitre, nous présentons uniquement les grands principes de base d’une migration. Son objet est donner une idée de ce qu’il faudrait faire, sans chercher à être exhaustif.

  • Installer le Service Pack 2 de SharePoint 2007 avant la migration
  • Vérifier les pré-requis matériels: 64bits ; Windows 2008 ou Windows 2008 R2 (de préférence); SQL Server 2005 SP3 ou SQL Server 2008 SP1 (de préférence); séparation logs / datas; espace disque disponible au moins égal à 5 fois la taille de la mémoire physique
  • Vérifier les pré-requis logiciels: outre l’installation des composants pré-requis pour SharePoint 2010, il est préférable d’avoir accès à Internet pour télécharger les mises à jour
  • Préparer l’environnement avec la commande: stsadm.exe –o preupgradecheck
  • Identifier les personnalisations: pages maître (« master pages ») et gabarits (« layout »), css et thèmes, modèles de sites et listes, développements spécifiques, solutions, webparts, fonctionnalités (« features »), images (logos). Les modèles de sites et de listes SharePoint 2007 devront être recréés dans SharePoint 2010.
  • Supprimer les sites et espaces de travail obsolètes
  • Sauvegarder les bases de données de contenu SharePoint 2007 puis les restaurer sur SQL Server 2008
  • Tester les bases de données restaurées avec la commande PowerShell: test-spcontentdatabase –name <nom_base_de_donnees> –webapplication http://<nom_application_web>
  • Monter les bases de données restaurées avec la commande PowerShell: mount-spcontentdatabase –name <nom_base_de_donnees> –webapplication http://<nom_application_web>
  • Procéder à la Mise à niveau visuelle: nouvelle fonctionnalité de SharePoint 2010 qui permet de choisir l’apparence visuelle (ancienne apparence 2007, nouvelle apparence 2010)
  • Vérifier soigneusement les sites restaurés

Comment choisir entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010

Au moment de la sortie de SharePoint 2010, vous devez choisir entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010. Pour cela, avant d’envisager une Migration ou mise à niveau de SharePoint 2007 vers SharePoint 2010, il faut s’interroger sur les critères de choix entre ces deux versions.

SharePoint 2007

Vous bénéficiez d’emblée de la stabilité d’un produit pour lequel le Service Pack 2 existe depuis plusieurs mois. De plus, la communauté d’experts SharePoint s’agrandit rapidement.

En effet, il devient de plus en plus facile de trouver, à bon prix, des compétences sur SharePoint 2007 sur la France entière. La situation est identique en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Pour ce pays, cela est vrai depuis plusieurs mois grâce à « l’import » de compétences extra-territoriales.

Enfin, vous connaissez parfaitement les coûts que vous allez supporter.

A l’inverse, si vous installez SharePoint 2007 aujourd’hui, vous vous exposez à un risque d’obsolescence technologique à terme.

Donc, installer la version SharePoint 2007 représente le risque de planifier d’ici quelques années, voire quelques mois, une migration avec toutes contraintes que cela signifie.

Choisir entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010

SharePoint 2010 est apparu dans sa version opérationnelle le 12 mai 2010.

Choisir entre SharePoint 2007 et SharePoint 2010

Outre une ergonomie simplifiée, vous disposez d’un nouvel outil qui intégre les retours d’expériences des utilisateurs de SharePoint 2007. Autrement dit SharePoint 2010 va « viser » juste. Les utilisateurs seront conquis par cette version plus simple d’usage, plus pertinente et plus efficace.

Techniquement, SharePoint 2010 est une version améliorée de SharePoint 2007 qui intégre tous les services packs et correctifs nécessaire.

De plus, elle propose de très nombreuses nouveautés: présence du ruban, modification sur-place des éléments, présence des métadonnées gérées afin de faciliter le classement des documents, évaluation des pages présentées par les utilisateurs, simplification accrue des interfaces d’administration, possibilité de connaître les droits effectifs d’un utilisateur sur une collection de site, fonctionnalités de GED renforcées et accrues, etc.

Par ailleurs, les améliorations de SharePoint 2010 concernent aussi les utilisateurs dans leur quotidien professionnel, les administrateurs (architecture et ergonomie plus simple) et les développeurs (nouvelles méthodes d’accès aux données plus simple comme LINQ).

De plus, vous êtes serein juqu’à fin 2012, date de sortie de SharePoint 2013. Votre investissement est pérennisé. Votre image, et celle de tout votre service, est au plus haut.