Qu’est-ce qu’un workgroup Windows ?

Pour ouvrir une session sur un poste Windows, vous sélectionnez un nom de compte (par exemple, ALICE) puis vous saisissez un mot de passe. Windows accepte d’ouvrir la session uniquement si les deux informations (nom de compte, mot de passe) sont exactes. La vérification s’effectue par rapport à une base des comptes stockée dans un fichier intitulé SAM (Security Account Manager).

Un groupe de travail consiste à réunir sous un même nom (par exemple, workgroup ou GALAXIE) des ordinateurs qui se trouvent sur un même réseau physique et logique: le plan d’adressage IP leur permet de communiquer entre eux. Ainsi, grâce à l’explorateur, l’utilisateur voit les ordinateurs du groupe de travail GALAXIE regroupés dans Favoris réseau / Tout le réseau / Réseau Microsoft Windows / GALAXIE.

Lorsque l’utilisatrice ALICE veut se connecter sur un partage de l’ordinateur MARS du groupe de travail GALAXIE, cet ordinateur contrôle systématiquement, s’il existe un compte ALICE, avec le bon mot de passe, par rapport à sa propre SAM. Ce qui signifie que l’administrateur doit avoir créé un compte ALICE, avec le bon mot de passe, sur l’ordinateur MARS pour qu’ALICE puisse se connecter au partage. Si le compte n’est pas créé ou si le mot de passe est différent, ALICE se verra proposer de saisir un nom de compte et un mot de passe.

Tant que ces informations ne seront pas connues de MARS, ALICE ne pourra pas se connecter.

L’administrateur informatique en charge de l’installation et la maintenance du groupe de travail GALAXIE, devra donc créer un compte ALICE, avec le bon mot de passe sur tous les ordinateurs du groupe de travail GALAXIE sur lesquels ALICE est susceptible de se connecter. S’il existe plusieurs ordinateurs, cela signifie probablement qu’il existe plusieurs utilisateurs. Il faudra donc répéter ces opérations de créations de compte pour chaque utilisateur, soit une combinatoire qui monte vite.

Par ailleurs, il est nécessaire de prévoir des procédures en cas de perte de mot de passe, ou bien en cas de crash d’un ordinateur. Sachez que Microsoft n’autorise pas plus de 10 connexions simultanées sur un poste de travail Windows XP, Vista ou Seven.

La simplicité apparente du groupe de travail cache un coût de possession élevé et doit être réservé à des départements, ou des agences ou des sociétés avec moins de 6/7 postes de travail. La solution à ces problèmes est apportée par Microsoft avec la notion de domaine Active Directory.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *