Comment Manipuler le langage XML avec PowerShell

Dans cet article vous verrez comment manipuler du XML avec PowerShell. Plus précisément, vous verrez comment les applets de commandes permettent de créer ou d’interroger simplement des structures de données XML.

XML avec PowerShell

Windows PowerShell supporte directement le langage et le format XML. Vous pouvez gérer et manipuler un fichier XML ou une structure de données en XML grâce à quelques commandes de Windows PowerShell.

Tout d’abord, vous devez ouvrir une invite de commandes PowerShell. Dans cette invite de commandes, vous allez créer une variable typée XML, intitulée $monXML:

# Crée un objet XML
$monXML =[xml] « <Acheteur nom=’Fruits & Qualité’><Quantité>9</Quantité><Fruit>Poires</Fruit></Acheteur> »

Vous remarquerez la présence du type de données XML qui est représenté à l’aide de [xml]. La suite de la structure est classique dans XML.

Cette structure définit un Acheteur intitulé Fruits et Qualité. Elle spécifie que cet acheteur achète 9 Poires. En effet, le chiffre 9 est la valeur de la balise Quantité et Poires est la valeur de la balise Fruit.

Les balises Quantité et Fruit sont rattachés à la balise Acheteur.

L’attribut nom est un attribut de la balise Acheteur.

Lire la valeur d’un noeud XML avec PowerShell

La lecture d’une valeur d’un noeud XML avec PowerShell se fait en indiquant le chemin complet jusqu’au noeud visé. Le chemin complet se construit en concaténant les noeuds intermédiaires et en utilisant le point (« . ») comme séparateur.

Par exemple, pour obtenir la quantité, il suffit d’indiquer le chemin complet jusqu’au noeud Quantité.

# Donne la valeur du noeud Quantité
write-host -foregroundcolor yellow $monXML.Acheteur.Quantité

Résultat : 9

La valeur est de 9 car c’est la valeur obtenue en parcourant le chemin : $monXML puis Acheteur puis Quantité. Ensuite, PowerShell lit la valeur de la balise Quantité.

Pour obtenir le fruit, il suffit aussi d’indiquer le chemin complet du noeud :

# Donne la valeur du noeud Fruit
write-host -foregroundcolor yellow $monXML.Acheteur.Fruit

Résultat : Poires

La valeur est Poires car c’est la valeur obtenue en parcourant le chemin : $monXML puis Fruit. Ensuite, PowerShell lit la valeur de la balise Fruit.

Par ailleurs, vous pourriez écrire encore plus simplement en PowerShell :

# Donne la valeur du noeud Quantité
$monXML.Acheteur.Quantité

et

# Donne la valeur du noeud Fruit
$monXML.Acheteur.Fruit

aa

XML avec PowerShell
XML avec PowerShell

Autoriser l’accès anonyme dans SharePoint

Lors d’une formation récente, un stagiaire n’arrivait plus à se rappeler comment activer l’accès anonyme dans SharePoint alors qu’il était censé le savoir…

D’où, l’idée de ce petit mémo sous forme d’une procédure pour savoir comment activer l’accès anonyme dans SharePoint.

Accès anonyme dans SharePoint
Fournisseurs d’authentification

Ouvrir l’accès anonyme dans SharePoint

  1. Cliquez sur Démarrer puis Tous les programmes : la liste des programmes installés apparaît.
  2. Ouvrez Administration centrale de SharePoint : patientez plusieurs secondes pour que la page d’accueil de l’Administration centrale s’ouvre.
  3. Sous Gestion des applications, cliquez sur Gérer les applications Web : la liste des applications Web s’affiche.
  4. Cliquez sur l’application Web dont l’accès sera anonyme pour la sélectionner.
  5. Ensuite sur le ruban, dans le groupe Sécurité, cliquez sur Fournisseurs d’authentification : la boîte de dialogue Fournisseurs d’authentification s’ouvre.
  6. Dans cette boîte, cliquez sur la zone Par défaut : la boîte de dialogue Modifier l’authentification s’ouvre.
  7. Dans la boîte de dialogue Modifier l’authentification, cochez la case Activer l’accès anonyme. Puis cliquez sur le bouton Enregistrer pour sauvegarder vos modifications.
  8. Fermez la boîte de dialogue Fournisseurs d’authentification: la page Gestion des applications Web apparaît donc à nouveau.

Restrictions d’accès

  1. Maintenant que vous avez ouvert l’accès anonyme, vous spécifiez les éventuelles restrictions d’accès sur le site. Pour cela, sur le ruban de cet écran, dans le groupe Stratégie, cliquez sur  Stratégie anonyme : la boîte de dialogue Restrictions d’accès anonyme s’ouvre.
  2. Éventuellement, spécifiez  une stratégie de l’utilisateur anonyme à mettre en place :  Aucun – Aucune stratégie, Refuser l’écriture – Pas d’accès en écriture ou Refuser tout – Aucun accès. Cliquez sur Aucun – Aucune stratégie, qui est la proposition par défaut, puis cliquez sur le bouton Enregistrer. Ainsi les utilisateurs anonymes pourront aussi bien lire qu’écrire sur le site web.
  3. Bien que l’accès anonyme ait été ouvert au niveau de l’application web, il vous reste à spécifier les sites autorisés aux utilisateurs anonymes. En effet, vous pourriez souhaiter que seuls certains sites soient ouverts à l’accès anonyme mais pas tous. Aussi, sur un site dont vous voulez rendre l’accès anonyme, cliquez sur Actions du site puis Autorisations de site : la page Autorisations du site s’ouvre.
  4. Sur cette page, cliquez sur le bouton du ruban Accès anonyme: la boîte de dialogue Accès anonyme apparaît.
  5. Dans la boîte de dialogue Accès anonyme, sous Les utilisateurs anonymes peuvent accéder à, cliquez sur Tout le site Web puis cliquez sur le bouton OK: une entrée intitulée Utilisateurs anonymes s’affiche sur la page Autorisations.

Vérifier le bon fonctionnement

Il ne vous reste plus qu’à vérifier votre manipulation. Vous accédez au site sans vous identifier afin de vous assurer que l’accès anonyme fonctionne avec succès.

Maintenant, le stagiaire n’a plus d’excuses, ni vous non plus !  🙂

Autrement, vous pouvez suivre la formation sur l’administration de SharePoint.