30 secondes pour expliquer SharePoint

L’objectif de cet article: 30 secondes pour vous expliquer SharePoint avec des mots simples et des exemples concrets.

« L’homme ne sait pas communiquer car il communique mal. »

Pourtant il a besoin d’échanger avec les autres pour vivre. Dans le monde de l’entreprise ce besoin s’est traduit par des lettres et l’usage du téléphone.

La communication s’est accélérée avec l’apparition des réseaux informatiques. Dans un réseau informatique les ordinateurs sont reliés entre eux et peuvent échanger des données sous une forme numérique. Par exemple, Internet est un réseau informatique mondial qui répond à cette définition.

Pour répondre au besoin de communication et de collaboration, les outils « collaboratifs » ont été créés. Par exemple, SharePoint de Microsoft.

L’idée importante est d’avoir la bonne information, pour la bonne personne au bon moment. C’est la même préoccupation que pour le décisionnel.

Panorama de quelques usages du collaboratif en entreprise :

  • Déposer et partager des documents ou images avec une gestion souple des droits,
  • Rechercher facilement de l’information dans les documents déposés,
  • Etre averti automatiquement de l’existence d’une nouvelle information qui vous intéresse,
  • Partager des liens internes et externes intéressants. Par exemple, des adresses de sites Web pour organiser un déplacement (hôtels, trains, etc.),
  • Partager des calendriers communs (calendrier de salles, de voitures, etc.),
  • Annoncer des nouvelles: annonces communes à la société ou à la division,
  • Assigner et suivre des tâches unitaires avec une banette de tâches propres à chaque salarié,
  • Suivre des projets de manière détaillée mais aussi synthétique grâce à des indicateurs globaux,
  • Forum de discussion pour recueillir l’avis des autres et confronter les opinions afin d’échanger des bonnes pratiques,
  • Partager des contacts Par exemple, la liste des fournisseurs avec leurs coordonnées,
  • Avoir des espaces de travail partageables où l’utilisateur pourra déposer ses propres documents et autoriser d’autres utilisateurs à venir les consulter, voire les modifier s’il a les droits nécessaires,
  • Lancer des enquêtes ou sondages et recueillir automatiquement une synthèse des résultats,
  • Disposer de blogs pour faire part de ses projets et idées,
  • Mettre en œuvre des espaces wiki équivalents au site wikipedia mais en interne,
  • Créer des formulaires pour faire des demandes de billets de trains, pour les congés, les demandes de travaux, etc.,
  • Créer des flux de travail (ou workflows) pour notifier des processus,
  • Avoir des tableaux de bord alimentés automatiquement. Par exemple, les principaux indicateurs de la société réactualisés automatiquement au fil de l’eau.

… les 30 secondes se sont écoulées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *